La solution aux problèmes de dégradation des sols ? L’agriculture de conservation des sols !

Les problèmes environnementaux se font de plus en plus ressentir, que ce soit la pollution de l’air ou la dégradation du sol. En effet, par rapport à certains problèmes liés à l’environnement une dégradation du sol semble insignifiante, cependant il faut s’en méfier comme de la peste, car ce « petit problème » peut se transformer en catastrophe s’il n’est pas maîtrisé. Une des solutions avancées est l’agriculture de conservation des sols.

Les causes de la dégradation du sol

D’abord que signifie « dégradation du sol » ? En gros, ce terme implique un dommage que subit un terrain, cela est dû majoritairement à l’action de l’Homme. Cette détérioration du sol peut arriver pour différentes raisons. Néanmoins, le cas le plus fréquent si la cause n’est pas l’Homme, il se situe au sein même des grains qui composent le sol. Cela signifie en d’autres termes que la terre s’érode et que ses composantes sont dénaturées. Ces dégradations sont cependant, quelquefois réversibles, grâce à quelques ajustements. Les autres raisons qui entraînent cette dégradation sont le vent qui soulève la partie supérieure du sol si ce dernier n’est pas protégé par une couverture végétale. Il y a aussi la pluie et la gravité qui agissent ensemble pour transporter les terrains sans végétations au-dessus et encore bien d’autres raisons.

Le principe de l’agriculture de conservation des sols

Le but principal de l’agriculture de conservation des sols est de faire reposer le sol. Même si c’est le repos que l’on prône dans cette technique, il y a cependant trois piliers principaux pour la faire fonctionner dans les normes. La première étape est l’ajout de couverture végétale permanent au sol. Cela signifie que le sol, en aucun cas, ne devra se retrouver sans rien au-dessus puisque c’est la raison principale de la dégradation de ce dernier. Et ensuite, viens la limitation au maximum du travail du sol, cette étape consiste surtout dans le repos du sol. Il faut laisser la nature faire son boulot avec les activités naturelles qui se passent dans la terre. Et pour finir, il faut faire des cultures différentes à chaque plantation. Ce dernier pilier est très important pour prévenir l’épuisement précoce du sol.

Les avantages à adopter l’agriculture de conservation des sols

Le principal avantage à adopter l’agriculture de conservation des sols est de réduire les heures de travail de labourage. Ainsi, cela reviendra moins cher dans l’achat du carburant pour les engins, mais également cela réduit les heures de travail des agriculteurs. Par la suite, avec un temps de repos plus long il y aura donc une augmentation de la production. Grâce au procédé miraculeux de l’agriculture de conservation des sols, l’eau dans le sol sera mieux conservée donc on notera que cela est un point fort pour la production. Et pour finir, il ne faut pas oublier le but principal de cette manœuvre c’est-à-dire la limitation de l’érosion du sol ; car oui, cette technique réduit la destruction précoce de la terre.

Le goutte à goutte de plein champ : un bon moyen de réduire le temps de travail
Je communique sur mon métier d’agriculteur via YouTube : mode d’emploi